Le nom de Sangnier évoque, pour beaucoup, Marc Sangnier (1873-1950), homme politique du début du siècle dernier,  fondateur du Sillon, à l'origine de la branche du christianisme social qui s'est développée  au cours de la première moitié du XXe siècle et dont les  résurgences sont encore perceptibles dans les engagements politiques de certaines personnalités d’aujourd’hui.

            Marc Sangnier fut aussi un inlassable  instigateur du rapprochement franco-allemand et de la promotion de la cause de  la paix entre les deux guerres. On peut en cela le compter parmi les pères de l'Europe.

            Archives et lieux de mémoire qui vous sont ici présentés sont, pour beaucoup liés à son nom et à son action, ainsi les immeubles du boulevard Raspail marqués par la grande aventure du Sillon et  de la Démocratie, ou encore, en Essonne, Bierville et le Camp de la Paix où se sont souvent rassemblés des bâtisseurs de l’Europe.

            Cependant le fonds Sangnier rassemble aussi des souvenirs liés plus largement à la famille Sangnier:

  • des souvenirs de Jacques Ancelot, de l'Académie française, et Virginie Ancelot, son épouse,  qui anima un salon littéraire parisien de 1824 à 1864,
  • un fonds d'archives concernant l'avocat Charles Lachaud, , et la maison de Treignac en Corrèze, où plongent les  racines de la famille Sangnier.Charles Lachaud, époux de Thérèse Ancelot et donc gendre de Monsieur et Madame Ancelot qui viennent d'être évoqués, est le  grand-père de Marc Sangnier.
  • les photos et récits de voyage de Félix Sangnier, grand voyageur du XIXe siècle  et qui transmit à son fils Marc son ouverture passionnée au monde,
  • des photos et souvenirs de Paul Sangnier, fils de Marc Sangnier, jeune explorateur disparu en 1938,
  • ou encore, l'évocation d'Alfred de Vigny, dont Thérèse Lachaud, fille de M et Mme Ancelot, fut la légataire en raison des liens de profonde affection qui unissait le poète à la famille Ancelot.
Copyright © Galbette